A- A A+

16 / 10
2013

Unique en son genre en France, l’Institut des molécules et des matériaux a la particularité de rassembler physiciens, chimistes et physico-chimistes autour d’une multitude de recherches servant des applications médicales, alimentaires ou technologiques. Focus sur quelques travaux développés au Mans.

La synthèse et l’évaluation de nouvelles molécules à potentialité anti-cancer, l’amélioration des performances de l’IRM (Imagerie par résonance magnétique) ou de l’échographie, le développement de matériaux pour le confort des patients… Voici quelques-uns des champs d’interventions de l’Institut des molécules et des matériaux, au Mans.

Ce spectromètre opto-acoustique permet d’étudier des phénomènes ultra-rapides applicables à l’échographie. / Crédit Photo : Vincent Corvasier / Ad'hoc Photographie.Certaines recherches y sont soutenues par le Pôle de compétitivité Atlanpole Biothérapies ou le Cancéropôle Grand-Ouest, notamment pour valoriser des produits d’origine marine en cancérologie : "Il s’agit de s’inspirer de molécules complexes identifiées dans le milieu marin pour leur potentialité anti-cancer et de concevoir des analogues simplifiés et actifs", indique Jean-Marc Grenèche, directeur de recherche CNRS.

Sollicité par des industriels comme Nestlé ou Bel, l’Institut du Mans travaille principalement sur la texture des produits agroalimentaires : "Nous essayons de comprendre la structuration des produits, afin d’optimiser la texture des yaourts par exemple. En direction des industriels, nous sommes toujours sur un mode de travail académique : nous ne développons pas des produits ; nous les aidons à les comprendre afin qu'ils puissent innover."

Applications technologiques

Une résolution d’image accrue sur les écrans, une meilleure longévité des batteries… Nombreux sont les défis technologiques relevés par l’Institut manceau. On lui doit également des avancées sur la compréhension des matériaux : "Nos équipes travaillent actuellement sur l’étanchéité des prochaines batteries de téléphones portables, afin de leur assurer une plus grande longévité dans des conditions d’utilisation drastiques, mais aussi sur la constitution de caoutchouc recyclable, de piles durables, de revêtements optiques pour le projet Laser Mégajoule, dans le cadre de recherches soutenues par les grands organismes de recherche publics et industriels."

Rassemblant près de 120 chercheurs, universitaires et techniciens, l’Institut des molécules et matériaux du Mans compte parmi les quelques établissements dédiés à la recherche du genre en France. Son fonctionnement, associé au CNRS et au Ministère de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur par l’Université du Maine, s’appuie sur des projets financés par la Région des Pays de la Loire (120 000 € d'aide de fonctionnement et 65 000 € pour l'installation d'une nouvelle équipe), l’Agence Nationale de la Recherche (ANR), l’Europe et des contrats avec différents partenaires industriels.

Avec un budget d’environ 3 M€, il est aussi une structure d'excellence à dimension internationale avec une soixantaine de doctorants - dont plus de la moitié sont étrangers – ainsi que de nombreux programmes d’échanges internationaux bilatéraux.

Pour en savoir plus : http://immm.univ-lemans.fr

Infos par départements

Infos par départements Loire-Atlantique Maine-et-Loire Mayenne Sarthe Vendée

Recherche

Recherche d'articles

Tout cocher

Par départements :

Tout cocher

Par thématiques :

Mon compte / alerte mail

Qui sommes-nous ?

Créé en janvier 2012, Le Fil des Territoires est un service de diffusion d'informations sur l’action publique des Pays de la Loire.

> Lire la suite...

Vidéos

Haut de page

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus sur les cookies et savoir comment demander leur suppression, consultez nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK
EU Cookie Directive Law Information