A- A A+

28 / 05
2012

Depuis 2008, un virus particulièrement récalcitrant détruit les populations d’huîtres sur le littoral vendéen. Olivier Guillot, ostréiculteur à Beauvoir-sur-Mer, en fait l’amère constatation. En quatre ans, son entreprise est passée de huit à deux salariés.


Ces temps-ci, les producteurs ostréicoles n’ont pas la vie facile. La faute à un virus décimant les populations d’huitres sur tout le littoral depuis 2008. Olivier Guillot, ostréiculteur à Beauvoir-sur-Mer, en sait quelque chose : « Aujourd’hui, lorsque nous investissons, c’est comme si nous jouions au loto. On peut gagner de l’argent, mais on peut aussi très vite en perdre ».
En 2010, Olivier Guillot a acheté entre 5 et 6 millions d’huitres pour une somme proche de 30 000 €. Près de 60 % d’entre elles sont mortes en mer : « Il y a une perte financière qu’on ne peut pas négliger et qui nous est fatale, mais aussi un travail, un investissement physique, rendu inutile. Tout cela a nécessité une restructuration », peste l'ostréiculteur. En quatre ans, son entreprise est ainsi passée de 8 à 2 salariés.
Face à cette situation, la Région des Pays de la Loire a décidé de soutenir le milieu ostréicole en difficulté. Elle a ainsi accordé 10 040 € à l’entreprise d’Olivier Guillot pour compenser ses pertes : « Beaucoup de producteurs mettent actuellement la clé sous la porte, affirme-t-il. Nous, nous parvenons à maintenir le cap. Cette aide nous permet de continuer à investir, et donc de travailler ! »

Infos par départements

Infos par départements Loire-Atlantique Maine-et-Loire Mayenne Sarthe Vendée

Recherche

Recherche d'articles

Tout cocher

Par départements :

Tout cocher

Par thématiques :

Mon compte / alerte mail

Qui sommes-nous ?

Créé en janvier 2012, Le Fil des Territoires est un service de diffusion d'informations sur l’action publique des Pays de la Loire.

> Lire la suite...

Vidéos

Haut de page

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus sur les cookies et savoir comment demander leur suppression, consultez nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK
EU Cookie Directive Law Information