A- A A+

04 / 06
2012
> Thématiques : Culture / Sport

Le Le Vendée volley-ball club herbretais a tutoyé les sommets cette saison.Auteur d’une saison exceptionnelle, le Vendée Volley-ball club herbretais pense déjà à l’année prochaine. Les objectifs sont clairs : se maintenir en National 1 et améliorer la formation des jeunes joueurs.


Quel avenir pour le Vendée Volley-ball club herbretais ? Un mois après la fin du championnat qui a vu les volleyeurs herbretais terminer quatrième de National 1, le club a déjà les yeux tournés vers la saison à venir : « Nous avons vécu une très belle année, commente Jean-Philippe Guignard, le président du club. Même si la montée nous échappe de justesse, nous espérons continuer sur cette lancée et pérenniser le club en N1. C’est important pour que nos structures se stabilisent. »
Pour ce faire, le club herbretais met l'accent sur la formation de jeunes joueurs. Jean-Philippe Guignard en fait une priorité : « Actuellement, quatre joueurs de l’équipe première sont de la région. Les supporters ne comprendraient pas que nous perdions cette ossature composée de joueurs de notre cru. »

Afin d'accélérer la pratique du volley-ball par les jeunes, le club a signé un accord de partenariat avec le rectorat de Nantes pour la création d’une section sportive dédiée à ce sport au collège Jean-Yole des Herbiers. « C’est une vraie satisfaction. Le volley n’est pas un sport très médiatisé. Cette section permettra à des jeunes de mieux le connaître. »

 

La motivation, clé de la réussite

 

Doté d’un faible budget en comparaison de ses concurrents (170 000 € contre parfois le double), le parcours du Vendée Volley-ball club herbretais force le respect. En 2006-2007, le club était relégué, pour des raisons budgétaires, en National 3, avant de connaître deux montées successives. Pour l'encourager, la Région des Pays de la Loire lui verse une subvention de 25 000 € servant intégralement à financer les déplacements des joueurs dans toute la France : Calais, Montpellier, Mulhouse…
Pour Jean-Philippe Guignard, si les volleyeurs herbretais ont autant la côte, ils le doivent avant tout à leur motivation : « Nous ne signons aucun contrat professionnel avec nos joueurs. Le volley reste un plus pour eux. Ils ont tous une activité professionnelle ou autre à côté. S’ils viennent chez nous, c’est qu’ils ont véritablement envie de s’impliquer dans un projet. S’ils nous font le plaisir de monter l’an prochain en Pro B, nous saurons les suivre ! » Voilà qui est dit !

Infos par départements

Infos par départements Loire-Atlantique Maine-et-Loire Mayenne Sarthe Vendée

Recherche

Recherche d'articles

Tout cocher

Par départements :

Tout cocher

Par thématiques :

Mon compte / alerte mail

Qui sommes-nous ?

Créé en janvier 2012, Le Fil des Territoires est un service de diffusion d'informations sur l’action publique des Pays de la Loire.

> Lire la suite...

Vidéos

Haut de page

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus sur les cookies et savoir comment demander leur suppression, consultez nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK
EU Cookie Directive Law Information