A- A A+

25 / 09
2015
> Thématiques :
Le bois énergie est une filière prometteuse au regard de la ressource disponible dans les haies du département. Elle est animée par la fédération vendéenne des Cuma (coopérative d'utilisation de matériel agricole) à La Roche-sur-Yon auprès notamment des collectivités.

Au Boupère, la déchiqueteuse à l'œuvre pour collecter le bois alimentant la chaudière de l'Ehpad.En Vendée, comme en Sarthe ou en Mayenne, c'est à la fédération des Cuma (coopérative d'utilisation de matériel agricole) que revient l'animation de la filière bois énergie. Ici, c'est une histoire vieille de 25 ans.

"La filière a commencé à se constituer quand les agriculteurs ont cherché à mécaniser l'entretien des haies", explique Yves Poullain, animateur relais Bois Énergie pour la fédération des Cuma de Vendée à La Roche-sur-Yon. "Sous l'impulsion de l'Ademe, la fédération a été identifiée comme une force de réseau pouvant permettre la valorisation économique du bois à l'échelle locale, tout en étant capable d'assumer des investissements lourds comme une déchiqueteuse."

D'un coût de 300 000 €, ce matériel est accessible auprès de tous les agriculteurs de Vendée et des collectivités, dans une logique coopérative de mutualisation des coûts. La fédération est devenue un acteur d'accompagnement global, depuis l'entretien de la haie jusqu'au montage de projets de plateformes de stockage ou de chaudière bois. Une action pour laquelle elle reçoit chaque année une aide de 35 000 € de l'Ademe et de 10 000 € de la Région des Pays de la Loire.

28 chaudières bois collectives en fonctionnement

Destiné à l'usage domestique et professionnel des agriculteurs (104 chaudières bois individuelles installées en 2014), le bois collecté l'est aussi pour chauffer les entreprises (44 installations en 2014) et, depuis 2007, les équipements publics. Des trois communes pionnières à lancer un projet collectif de chaudière bois — Le Boupère, Les Herbiers et Saint-Pierre-du-Chemin — elles sont aujourd'hui 28 à avoir "pensé bois" pour des structures de type Ehpad, piscine ou hôpital. "La baisse des dotations aux communes, comme celle du coût du fuel et du gaz, avait généré une frilosité des élus, qui s'estompe depuis le printemps 2015", constate Yves Poullain. "Nous avons plusieurs projets de collectivité en cours."

Pour chaque dossier étudié et monté, c'est un accompagnement de cinq ans. "Une chaudière bois doit se justifier économiquement : nous veillons à ce que la consommation soit suffisante pour garantir un investissement avantageux et un projet local cohérent, avec in fine une plus-value pour le territoire."

La filière bois énergie en est encore à ses prémices. "On estime aujourd'hui à 8 000 tonnes le volume de haies exploitées en Vendée, et donc entretenues… alors que la ressource disponible est d'environ 30 000 tonnes par an. Sachant qu'une maison de retraite de 70 lits n'a besoin que de 150 tonnes, il y a largement de quoi constituer un potentiel exportable hors département."

Pour tout accompagnement et étude de projet, contacter Yves Poullain au 02 51 36 90 40.

Pour en savoir plus : www.paysdelaloire.cuma.fr

Infos par départements

Infos par départements Loire-Atlantique Maine-et-Loire Mayenne Sarthe Vendée

Recherche

Recherche d'articles

Tout cocher

Par départements :

Tout cocher

Par thématiques :

Mon compte / alerte mail

Qui sommes-nous ?

Créé en janvier 2012, Le Fil des Territoires est un service de diffusion d'informations sur l’action publique des Pays de la Loire.

> Lire la suite...

Vidéos

Haut de page

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus sur les cookies et savoir comment demander leur suppression, consultez nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK
EU Cookie Directive Law Information