A- A A+

08 / 04
2016
> Thématiques : Économie / Tourisme, Emploi
À Mareuil-sur-Lay-Dissais, le pressing "Repasse Journée" connaît une évolution cousue de fil blanc. Du repassage à domicile jusqu'à la boutique en cœur de bourg, le commerce a gagné en potentiel avec, à court-terme, la création d'un emploi.

À Mareuil-sur-Lay-Dissais, Maryline Coutaud a transformé ses équipements en 2014.Aux premières heures de l'activité en 2001, Maryline Coutaud proposait un service de repassage de linge de maison, depuis son domicile à Mareuil-sur-Lay-Dissais.

"En congé parental à l'époque, j'ai voulu tester cette activité en micro-entreprise individuelle, d'où le nom initial, « Repasse Journée »", explique la fondatrice. "Comme l'activité fonctionnait bien, j'ai loué un local en 2004 sur l'axe routier Luçon – La Roche-sur-Yon en plein cœur de ville, pour intégrer le service de blanchisserie."

Un choix stratégique. L'année suivante, la gérante s'équipe d'une machine de nettoyage à sec et obtient plusieurs contrats réguliers avec le club de football local et les gîtes alentours. "Tout cela m'a permis d'asseoir l'activité pour acquérir le local en 2006, et me projeter plus loin."

Un métier transformé

Sensibilisée à la nocivité du perchloroéthylène (dont l'usage sera légalement exclus en 2022), elle investit 20 000 € dans un séchoir et une machine d'aquanettoyage en 2014. "L'aide au financement a été déterminante puisque 70 % du coût a été pris en charge par le Département de la Vendée, l'Agence de l'eau et la Région des Pays de la Loire (ndlr : 6 280 € au titre du plan régional d'élimination des déchets dangereux)." Depuis, son métier a été considérablement transformé : "Ça n'a plus rien à voir", poursuit Maryline Coutaud. "Il y a 95 % d'avantages car je ne travaille plus avec des solvants et les odeurs ont disparu. Le temps de repassage est plus important mais le textile est plus beau, plus lumineux."

Autant d'arguments auxquels sa clientèle est sensible... et plus nombreuse. "À 52 ans, je souhaite m'entourer d'un apprenti ou d'un salarié pour répondre à la demande et ensuite, pouvoir passer la main en douceur. C'est délicat car le métier attire peu. Or l'autonomie de travail et le contact avec la clientèle sont un vrai confort professionnel. De plus, avec 80 m² de surface disponible sur un secteur porteur, l'affaire a tout le potentiel pour se développer."

Pour en savoir plus : http://pressing-mareuil.monsite-orange.fr

Infos par départements

Infos par départements Loire-Atlantique Maine-et-Loire Mayenne Sarthe Vendée

Recherche

Recherche d'articles

Tout cocher

Par départements :

Tout cocher

Par thématiques :

Mon compte / alerte mail

Qui sommes-nous ?

Créé en janvier 2012, Le Fil des Territoires est un service de diffusion d'informations sur l’action publique des Pays de la Loire.

> Lire la suite...

Vidéos

Haut de page

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus sur les cookies et savoir comment demander leur suppression, consultez nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK
EU Cookie Directive Law Information