A- A A+

10 / 06
2016
Chez Apysa, "ce n’est pas l’homme qui s’adapte à la machine, mais l’inverse". L’entreprise adaptée, spécialisée en packaging à Mortagne-sur-Sèvre, vise la création d’une nouvelle unité en 2017 en sud Vendée. Objectif : doubler la production et soutenir l’emploi des travailleurs handicapés sur un territoire sensible.

 À Mortagne-sur-Sèvre, la croissance d’Apysa monte de 15 à 20 % chaque année.À Mortagne-sur-Sèvre, Apysa relève le gant une deuxième fois. À la tête de cette entreprise adaptée spécialisée en packaging, Pascal Audebert avait déjà fait le pari de l’emploi "dicté" par l’homme, suite à son accident en 2008.

"Après mon licenciement pour cause d’inaptitude à mon poste, je voulais créer de l’emploi pour des personnes dans la même situation", indique le directeur technique associé d’Apysa. "Bruno Retailleau m’avait soutenu dans la recherche d’un lieu pour fonder une entreprise adaptée. Celles-ci sont trop rares : en Vendée on n’en compte que sept, alors que le taux de chômage des travailleurs handicapés frôle les 15 %, contre 7 % en moyenne pour l’ensemble de la population en âge de travailler."

Huit ans après sa création*, Apysa emploie 33 salariés — dont 30 travailleurs handicapés — et son activité progresse chaque année de 15 à 20 %. En 2011, Apysa a rejoint le groupe vendéen Trait d’union, qui soutient son développement dans le champ de l’Économie sociale et solidaire.

Ici tout le monde travaille à son rythme pour des clients très divers : quincaillerie, téléphonie, articles de pêche…"Parfois les téléphones nous arrivent directement à l’usine, sont emballés et expédiés en boutique, sans que le client n’y regarde. La confiance est totale."

Une seconde unité en vue

Pour gonfler sa production arrivée à saturation, Apysa vise la création d’une seconde unité début 2017 en sud Vendée, où il n’existe aucune entreprise adaptée. La rencontre avec le PDG d’Errard Connect, fabricant de connectique, a été l’élément déclencheur : "Cette société de Fontenay-le-Comte est un gros consommateur de blisters, provenant de l’autre bout de la France et de l’étranger."

Cet "Apysa 2", pour laquelle l’entreprise investit 400 000 €, doit permettra la création de six emplois et la production de près de 300 000 coques annuelles, soit le double du volume produit à Mortagne-sur-Sèvre. Et ce n’est qu’un début.

"Une discussion est en cours avec une entreprise nantaise de barquettes alimentaires, elle aussi intéressée pour réduire ses coûts de transport. Un nouvel exemple de synergie locale est en train de se mettre en place."

* À sa création en en 2008, Apysa a reçu le soutien de l’Agefiph et une aide de 40 000 € de la Région des Pays de la Loire au titre du fonds de soutien régional aux entreprises de l’Économie sociale et solidaire, avec l’engagement de créer dix emplois en trois ans.

Pour en savoir plus : http://trait-union.technito.com

Infos par départements

Infos par départements Loire-Atlantique Maine-et-Loire Mayenne Sarthe Vendée

Recherche

Recherche d'articles

Tout cocher

Par départements :

Tout cocher

Par thématiques :

Mon compte / alerte mail

Qui sommes-nous ?

Créé en janvier 2012, Le Fil des Territoires est un service de diffusion d'informations sur l’action publique des Pays de la Loire.

> Lire la suite...

Vidéos

Haut de page

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus sur les cookies et savoir comment demander leur suppression, consultez nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK
EU Cookie Directive Law Information