A- A A+

28 / 08
2012
> Thématiques : Culture / Sport

Depuis le 8 juillet, le musée de l’abbaye Sainte-Croix accueille une nouvelle exposition temporaire : "L’heure du bain". Jusqu’au 10 novembre, cette exposition retrace l’histoire de la cité balnéaire, de 1866 à nos jours.

 

Les Sables d'Olonne en 1930Découvrir et redécouvrir Les Sables-d’Olonne. En lançant le 8 juillet dernier son exposition temporaire "L’heure du bain – L’architecture balnéaire aux Sables-d’Olonne et sur le littoral vendéen", le musée de l’Abbaye Sainte-Croix souhaite faire découvrir le territoire sous un nouvel angle : "Les Sablais ne connaissent pas forcément l’Histoire de leur commune, commente Lydie Joubert, documentaliste au musée. Cette expo tente de combler ces lacunes. Les touristes, très nombreux sur le littoral, ne sont pas en reste. Ils pourront découvrir notre patrimoine."

 

200 œuvres exposées

 

Avec l’aide de la Région des Pays de la Loire (7 200 €) qui permet l’achat et la restauration d'œuvres, près de 200 tableaux ont pu être répertoriés. Des photographies, des peintures mais aussi des plans d’architectes datant des années vingt retracent l’évolution de la cité balnéaire vendéenne : "un énorme travail de recherche a été effectué. Par chance, certaines œuvres nous ont été données. Les visiteurs pourront ainsi voir à quoi ressemblait Les Sables-d’Olonne au milieu du XIXe siècle, aux prémices du tourisme balnéaire", poursuit Lydie Joubert. Une plongée dans le temps qui se terminera le 10 novembre prochain.

 

En savoir plus : www.lemasc.fr

Infos par départements

Infos par départements Loire-Atlantique Maine-et-Loire Mayenne Sarthe Vendée

Recherche

Recherche d'articles

Tout cocher

Par départements :

Tout cocher

Par thématiques :

Mon compte / alerte mail

Qui sommes-nous ?

Créé en janvier 2012, Le Fil des Territoires est un service de diffusion d'informations sur l’action publique des Pays de la Loire.

> Lire la suite...

Vidéos

Haut de page

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus sur les cookies et savoir comment demander leur suppression, consultez nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK
EU Cookie Directive Law Information