A- A A+

16 / 11
2012
> Thématiques : Culture / Sport

À Saint-Jean-de-Monts, la ferme du Vasais accueille un curieux laboratoire décomplexé. La Compagnie des Arts d’hier pour aujourd’hui y frotte allègrement l’accordéon au beat-box, et imagine même "la danse du bâton" sur les dance-floors.

 

Au départ il y a un musicien né à Beyrouth, débarqué dans le marais vendéen à l’âge de 9 mois et tombé dans l’accordéon diatonique à 7. Pour Sébastien Bertrand, les musiques dites traditionnelles n’ont rien de poussiéreux. Elles sont au contraire l’empreinte d’un terrain nouveau, d’une tradition en mouvement. "Ce qui vient d’ailleurs, on l’embrasse", dit-il.

"La Grand’Danse Connection", un spectacle à découvrir et à danser.Ne reste plus qu’à le partager. En 2003, il créée la Compagnie des arts d’hier pour aujourd’hui (Cahpa)* : soutenue par les pouvoirs publics, elle cogite et défriche ; puise dans la tradition orale, décompose et recompose la musique trad’, la frotte au jazz, à l’électro, au beat-box.

Dernier né de ces liaisons singulières, le spectacle Grand’Danse Connection Club, avec pour postulat : et si les boîtes de nuit jouaient du trad’ ? "Le but est de débarrasser les danses traditionnelles de leurs carcans, de leurs étiquettes tout en restant fidèle à un héritage", explique Sébastien Bertrand. "Il s’agit de retrouver l’objet social premier de ces danses : la convivialité, la rencontre, la drague, l’expression personnelle à travers sa façon de se mouvoir…"

La danse du bâton sur la toile

Le public est chaudement appelé à intégrer le projet : la chorégraphie d’une danse traditionnelle, dite "la danse du bâton", est accessible sur le site internet de la Cahpa. Créé en 2012 à Beaupréau (49), le spectacle entame une longue tournée sur les routes de France, aux côtés de quatre autres créations s’emparant elles aussi d’un patrimoine oral et musical, donnant à la mémoire des chemins de traverse.

Si la Cahpa s’exporte en France et à l’étranger, l’ancrage régional de Sébastien Bertrand ne faiblit pas : depuis septembre, il est artiste-associé auprès de la Ville de Rezé. Et à Saint-Jean-de-Monts, le festival qu’il a créé en partenariat avec la Communauté de communes Océan Marais de Monts, vient en soutien aux artistes coups de cœur de la compagnie, qui ont fait le choix d’une tradition orale à remonter : Delphine Coutant, Oussama Abdelfattah ou encore Alexis Therain…

 

* La Capah est subventionnée par la DRAC (50 000 € par an), la Région Pays de la Loire (25 000 € par an et 12 000 € pour un emploi-tremplin), la Communauté de communes Océan Marais de Monts (10 000 € par an), la Ville de Saint-Jean-de-Monts (4 500 €) par an et le fonds d’aides CUI-CAE à partir de novembre 2012 (7500 €).

En savoir plus : www.cahpa.fr

Infos par départements

Infos par départements Loire-Atlantique Maine-et-Loire Mayenne Sarthe Vendée

Recherche

Recherche d'articles

Tout cocher

Par départements :

Tout cocher

Par thématiques :

Mon compte / alerte mail

Qui sommes-nous ?

Créé en janvier 2012, Le Fil des Territoires est un service de diffusion d'informations sur l’action publique des Pays de la Loire.

> Lire la suite...

Vidéos

Haut de page

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus sur les cookies et savoir comment demander leur suppression, consultez nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK
EU Cookie Directive Law Information