A- A A+

06 / 02
2013
> Thématiques : Culture / Sport

Afin d'enrichir ses collections, l'Historial de la Vendée réalise fréquemment des acquisitions d’œuvres, pour lesquelles des années de recherche sont parfois nécessaires.

 

Le Maraîchin au pichet, de Charles Milcendeau (1911).Depuis l'inauguration de l'Historial de la Vendée en 2006 à Les Lucs-sur-Boulogne, les expositions s'y succèdent et emportent l'adhésion des 60 000 visiteurs annuels. Au printemps dernier, l'Historial organisait ainsi une exposition consacrée à Charles Milcendeau, peintre natif de la région.

"Cela représente souvent plusieurs années de travail en amont afin d'acquérir des œuvres", explique Christophe Vital, conservateur en chef des musées de Vendée. Des peintures de Charles Milcendeau (1872-1919) ont ainsi été importées des États-Unis, d'Espagne ou encore de Roumanie ! "On peut presque parler d'enquête journalistique ; on étudie les correspondances des artistes, on tente de remonter jusqu'aux collectionneurs…"

Pour l'Historial, labellisé Musée de France, chaque acquisition doit faire l'objet d'une véritable réflexion. "On parle d'inaliénabilité des collections : lorsqu'une œuvre est inscrite à l'inventaire d'un Musée de France, elle ne peut plus en sortir. Une acquisition représente donc un engagement d'avenir à ne pas prendre à la légère". Dans sa collection, l'Historial compte ainsi 20 000 objets. Au titre du Fonds régional d'acquisition des musées (FRAM), la Région a notamment soutenu ses acquisitions en 2012, avec une subvention de plus de 11 000 €.

Infos par départements

Infos par départements Loire-Atlantique Maine-et-Loire Mayenne Sarthe Vendée

Recherche

Recherche d'articles

Tout cocher

Par départements :

Tout cocher

Par thématiques :

Mon compte / alerte mail

Qui sommes-nous ?

Créé en janvier 2012, Le Fil des Territoires est un service de diffusion d'informations sur l’action publique des Pays de la Loire.

> Lire la suite...

Vidéos

Haut de page

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus sur les cookies et savoir comment demander leur suppression, consultez nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK
EU Cookie Directive Law Information