A- A A+

25 / 03
2013
> Thématiques : Culture / Sport

Aujourd’hui lieu de diffusion artistique régional, le château d’Ardelay, aux Herbiers, a connu pendant onze siècles une vie tumultueuse de duels, de démolition et rénovation. La réfection du pont-levis est la dernière pierre ajoutée à sa conservation, alors que le château accueille actuellement dans ses murs… "un duel" d’artistes !


Nombreux ont été les propriétaires du château d’Ardelay, fier ouvrage défensif du XVe siècle, à provoquer leurs ennemis en duel. Les archives de la Ville des Herbiers gardent la trace, entre autres, de François de Vivonne, qui affronta en duel Guy Chabot, baron de Jarnac, en 1547 devant Henri II et sa Cour réunie à Saint-Germain-en-Laye : l’histoire retiendra de ce combat non pas ses origines, mais la botte secrète dont fit usage Guy de Jarnac, en tranchant net le jarret de son adversaire. Le fameux "Coup de Jarnac" naquit de ce duel.Le château d’Ardelay aux Herbiers, hier ouvrage défensif, aujourd’hui lieu de diffusion artistique régional.

 

Aujourd’hui, le château d’Ardelay vit des heures bien plus paisibles. Le fil de ses rénovations successives (le donjon et le logis) est désormais achevé avec la réfection du pont-levis. "Seul moyen d’accès au château, ce passage était fragilisé par le temps et dangereux", indique Jean-Luc Charpentier, adjoint au développement et aux ressources techniques de la Ville.

 

"Nous avons souhaité conserver le caractère originel de la structure en refaisant le pont-levis à l’identique : le système de relevage et la barbacane ont été rénovés avec le chaînage, pour pouvoir actionner le pont-levis de façon mécanique". La Ville des Herbiers a versé 56 715 € au titre de cette rénovation, soutenue par la Région des Pays de la Loire, la Drac et le Département de Vendée à parts égales de 20 %.

"Corps en chantier" : regards croisés de deux artistes

Le château d’Ardelay se consacrait pleinement à la vocation culturelle qui est sienne depuis la fin des années 1980 : l’accueil d’expositions réalisées par des artistes de tous horizons. Jusqu’au 31 mars, on peut y voir le travail de deux artistes aux registres très différents reposant sur la thématique du "Corps en chantier" : Olivier Pasquiers, photographe documentaire, y expose trois séries photographiques – les oubliés de guerre, Première paye, Maux d’exil, Nous… notre corps – et Régis Perray, plasticien, présente des œuvres personnelles ainsi que des œuvres du FRAC, Fond régional d’art contemporain.

 

À noter que la Ville des Herbiers défend la création contemporaine également à travers l’accueil d’artistes en résidence et, chose rare, se constitue une collection d’art municipale.

 

Pour en savoir plus : www.lesherbiers.fr

Infos par départements

Infos par départements Loire-Atlantique Maine-et-Loire Mayenne Sarthe Vendée

Recherche

Recherche d'articles

Tout cocher

Par départements :

Tout cocher

Par thématiques :

Mon compte / alerte mail

Qui sommes-nous ?

Créé en janvier 2012, Le Fil des Territoires est un service de diffusion d'informations sur l’action publique des Pays de la Loire.

> Lire la suite...

Vidéos

Haut de page

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus sur les cookies et savoir comment demander leur suppression, consultez nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK
EU Cookie Directive Law Information