A- A A+

25 / 04
2013
> Thématiques : Formation / Apprentissage

En reprenant l'entreprise familiale Les Charpentiers de l'Atlantique en 2001, Karine Bouhier et Christophe Bonnin ont fait le pari de l'ossature bois. Après un ambitieux programme d'investissement et de formation, l'entreprise a quadruplé son chiffre d'affaire et embauché plus de 20 personnes en dix ans.

 

"On a senti que le marché de l'ossature bois arrivait enfin en France", explique Karine Bouhier, présidente de Les Charpentiers de l'Atlantique (LCA). En reprenant l'entreprise familiale Bonnin-Charbonneau avec son frère Christophe au début des années 2000, celle-ci était spécialisée dans la production d'aménagements extérieurs en bois, notamment des pontons et des passerelles sur la côte vendéenne. "À l'époque, notre objectif principal était de pérenniser l'entreprise en développant un nouveau secteur d'activité. Nous maîtrisions déjà l'ossature bois, mais sur des commandes assez ponctuelles", explique-t-elle." Aujourd'hui, l'ossature bois représente la majeure partie de notre activité."

Une production en phase avec son temps

Près de 80 % de la production de L'ossature bois, une production dans l'air du temps.l'entreprise est consacrée aux marchés publics et privés, pour la partie gros œuvre de lycées, de maisons de retraites ou de HLM par exemple, et 10 % au marché de la maison individuelle, via des architectes ou des maîtres d’œuvre. "L'essor de l'ossature bois est lié à un changement des mentalités, à une meilleure prise en compte de certaines contraintes écologiques", analyse Karine Bouhier. "Nous sommes en train de rattraper notre retard en la matière par rapport aux pays anglo-saxons ou nordiques. Ce type de construction a encore un bel avenir car, en France, nous sommes en mesure de produire le bois adéquat en quantités suffisantes." Les chiffres parlent d'eux-même : suite à un plan de développement audacieux, le chiffre d'affaire de LCA a progressé en une dizaine d'années de 1,4 M€ à plus de 5 M€ et l'entreprise a embauché 22 personnes, passant de 12 à 34 salariés.

Des fondations solides pour les années à venir

Récemment, grâce au programme Objectif Performance financé par la Région des Pays de la Loire (57 000 € en 2012), l'entreprise a pu investir dans une cabine d'aspersion pour le traitement des bois, dans l'achat de nouveaux logiciels, et embaucher une ingénieure pour son bureau d'étude. "Cela répondait à une double contrainte, écologique et organisationnelle. Nous n'avions plus le choix : de nouvelles normes nous imposent d'être irréprochables en termes d'empreinte environnementale, et au vu de la taille de l'entreprise nous avions besoin de réorganiser notre bureau d'étude. Nous avons donc embauché une jeune ingénieure généraliste, que nous avons formé au bois et aux contraintes sismiques". Certainement de quoi s'assurer d'excellentes fondations pour les années à venir !

Pour en savoir plus : www.l-c-a.fr

 

Vidéo : Pierre Bordais

 

Des changements de mentalité :

Télécharger le son

 

L'histoire de la LCA :

Télécharger le son

 

Les objectifs de la LCA:

Télécharger le son

Infos par départements

Infos par départements Loire-Atlantique Maine-et-Loire Mayenne Sarthe Vendée

Recherche

Recherche d'articles

Tout cocher

Par départements :

Tout cocher

Par thématiques :

Mon compte / alerte mail

Qui sommes-nous ?

Créé en janvier 2012, Le Fil des Territoires est un service de diffusion d'informations sur l’action publique des Pays de la Loire.

> Lire la suite...

Vidéos

Haut de page

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus sur les cookies et savoir comment demander leur suppression, consultez nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK
EU Cookie Directive Law Information