A- A A+

24 / 05
2013

Le lycée Léonard de Vinci, à Montaigu, est l’unique structure de formation régionale à être spécialisée dans l’enseignement des métiers de l’audiovisuel. La section BTS poursuit son passage au tout numérique, haute définition.

 

Légende : Les BTS du lycée Léonard de Vinci à l’œuvre lors de la soirée Caméras de tournage, régie d’enregistrement… Il y a quelques mois, la section BTS du lycée Léonard de Vinci, à Montaigu, a achevé un programme d’équipement en matériel échelonné sur trois ans.

Un programme attendu pour former les élèves aux techniques numériques : "cela signifie une adaptation concrète aux outils professionnels utilisés par les chaînes de télévision, les entreprises de production audiovisuelle, les services de communication des grandes entreprises…", commente Alexis Gouot enseignant en audiovisuel. Ce passage marque aussi une ouverture sur des passerelles en constante évolution.

"Maintenant, les monteurs que nous formons peuvent travailler autant pour la télévision que le grand écran", ajoute son collègue Alain Raffin. "Il y a aussi un recours de plus en plus important aux réseaux. Le numérique construit et favorise ces passerelles". Le lycée a investi 100 000 € pour l’équipement de ses salles de classes et studios d’enregistrement, complétés par une aide de 475 000 € de la Région des Pays de la Loire (dans le cadre du Pareo(1)). L'établissement a besoin encore de deux caméras plateau pour compléter l’équipement numérique.

Une révolution des modalités d’apprentissage

Quelles que soit les options (image, montage, son, gestion de production et ingénierie des systèmes & exploitation des équipements), ce basculement signifie aussi une révolution des modalités d’apprentissage : "Cette migration vers la haute définition va de pair avec une dématérialisation de nos outils. Nous abandonnons la cassette analogique au profit des supports fichiers. Nous sommes amenés à faire de la veille technologique pour suivre l’évolution des logiciels…"

Au sortir de la formation, la plupart des étudiants débuteront leur carrière à Paris. Grâce aux stages effectués en entreprises et aux collaborations sur le terrain (avec le festival des Trois Continents à Nantes par exemple(2)), le taux d’insertion professionnelle ne fléchit pas : "Un bon tiers trouve du travail tout de suite", conclut le chef de travaux Daniel Jeaurat. "D’autres choisissent de poursuivre leurs études. Mais au final, 80 % de nos étudiants obtiennent des postes pour lesquels ils ont été formés."

 

(1) Plan annuel régional d’équipement.

(2) Depuis de nombreuses années, les BTS du lycée réalisent le générique du festival et une captation de la soirée de clôture retransmise en direct.

 

Pour en savoir plus : vinci.paysdelaloire.e-lyco.fr

Infos par départements

Infos par départements Loire-Atlantique Maine-et-Loire Mayenne Sarthe Vendée

Recherche

Recherche d'articles

Tout cocher

Par départements :

Tout cocher

Par thématiques :

Mon compte / alerte mail

Qui sommes-nous ?

Créé en janvier 2012, Le Fil des Territoires est un service de diffusion d'informations sur l’action publique des Pays de la Loire.

> Lire la suite...

Vidéos

Haut de page

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus sur les cookies et savoir comment demander leur suppression, consultez nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK
EU Cookie Directive Law Information